Une journée à Remerschen

 

 le dimanche 4 mai 2008

 

Non loin du célèbre, par son traité sur la libre circulation des citoyens européens, village de Schengen se trouve le site de la réserve naturelle des étangs de Remerschen.

Situé au bord de la Moselle, au carrefour des "Trois Frontières", le "Dräilännereck" en francique luxembourgeois, ce site est également l'expression d'une libre circulation. Celle des oiseaux!

En effet, qui mieux qu'eux expriment l'espace, les territoires ouverts, les ciels sans obstacles.

Alors que l'emplacement des anciennes sablières allait être sur le point de céder la place aux plus grands réacteurs nucléaires européens, des hommes et des femmes luttèrent et réussirent à faire échouer ce projet.

A cet endroit, un autre projet vit le jour, celui d'aménager ces étangs en zone protégée pour les oiseaux. Parmi les personnes passionnées par ce projet figurait notre guide, Monsieur Gloden. Et quelle réussite quand on chemine parmi ces étangs baignés par les premiers rayons d'un soleil printanier, sous une symphonie de chants et les lumières dorées par les roseaux.

D'autres passionnés attendaient également les membres de l'Amicale après cette merveilleuse "passejada" : les propriétaires des caves Sunne-Hoffmann, seuls viticulteurs de la Moselle Luxembourgeoise à produire du vin issu de raisins cultivés en agriculture biologique. Et quel autre défit que celui de faire accepter un changement radical de production parmi souvent un voisinage hostile, mais quelle réussite quand on voit le travail accompli et la demande être supérieure à l'offre! Le créman, auxerrois, riesling, rivaner ou pinot gris offerts en dégustation en étaient la preuve.

Installé sur la place du village de Remerschen, les tables dressées du restaurant "Le Bistrot Gourmand", tenu par un Montpelliérain, permirent à tous d'échanger leurs impressions qui, sans nul doute, furent celles laissées par ces espaces de liberté et de conviction.

 

 

 

(*) cliquer sur la photo pour le diaporama des photos