25ème Festival des Migrations, des Cultures 
et de la Citoyenneté
14/15/16 mars 2008 
LuxExpo Luxembourg-Kirchberg

A l'occasion du 25ième festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté qui s'est déroulé du 14 au 16 mars 2008, l'Amicale Luxembourg-Aveyron avait répondu présente pour la 8ime année consécutive à ce rendez-vous unique en Europe, et peut-être au monde, où durant trois jours toutes les cultures, toutes les nationalités peuvent se côtoyer, échanger et dialoguer. L'espace des halls de Lux-Expo avait peine à contenir les 163 stands et les nombreux visiteurs qui déambulaient au gré des ambiances diverses des allées.

Ce festival fut le lieu du lancement par le gouvernement de  l'année européenne du dialogue interculturel  et comme le rappelaient les intervenants « Pour bien parler de dialogue entre les cultures il faut d'abord connaître la sienne propre, sans oublier qu'elle est généralement aussi le fruit de l'apport d'autres cultures » et qu'également ce dialogue « présuppose des citoyens égaux ». L'appel de la part de responsables politiques à cette nouvelle citoyenneté européenne est de bon augure pour l'avenir de cette Europe des peuples tant souhaitée.

Le festival a permis comme tous les ans à l'amicale de présenter sa région, son histoire, sa culture aux visiteurs très divers qui se présentaient et dont certains partirent avec des idées de séjour déjà bien avancées. Parmi ceux-ci, trois furent particulièrement remarqués telle cette délégation de l'ambassade d'Indonésie qui découvrit le lieu de naissance du Roquefort avec beaucoup de curiosité, ainsi que deux jeunes étudiantes japonaises qui furent en admiration devant la richesse du patrimoine architectural, notamment de l'art roman et qu’elle s'engagèrent d'aller admirer sur place, et enfin ce professeur de Luxembourgeois, passionné de linguistique et de nature, heureux de voir tout l'intérêt que portait notre département à la protection de son patrimoine matériel et immatériel, tel l'excellent travail de M Bedel et la synthèse d'Al Canton qui lui a été présentée et dont il regrettait que Luxembourg n’en ait pas d’équivalente.

Personne ne repart pas tout fait le même après de telles rencontres, signe évident qu'un vrai dialogue s'était établi.

 

 

 
(*) cliquer sur la photo pour afficher le diaporama des photos